MISSION

LOREM IPSUM DOLOR SIT AMET,
CONSECTETUR ADIPISCING.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices d iam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor.

Aux antipodes de la mode jetable, l’upcycling émerge comme l’une
des réponses aux enjeux environnementaux auxquels sont confrontés tous les acteurs du secteur. Cette notion, apparue au milieu des années
90 et popularisée depuis une dizaine d’années, consiste à revaloriser des matériaux ou objets dont on n’a plus l’usage. Si de jeunes labels se sont lancés sur ce créneau, reste à savoir comment l’appliquer à plus grande échelle dans la filière textile. Ce sujet d’avenir constituait le thème d’une conférence qui s’est tenue le 7 sep- tembre dernier lors du salon parisien Who’s Next sur l’espace Impact, dédié à la mode responsable. Etat des lieux.

introduit Anaïs Dautais Warmel, fondatrice de la griffe de prêt-à-porter Les Récupérables, qui utilise comme matière première des chutes de coupe de tissus, des fins de rouleaux de marques ou des textiles déco (nappes, rideaux). Mais sa marque pourrait bien évoluer par la suite : « L’upcycling est un pansement, ce n’est pas une solution en soi. Le but, c’est que Les Récupérables mutent petit à petit : l’objectif ultime, c’est concevoir et produire sans aucun impact. »
Pour Mylène L’Orguilloux, modéliste et instigatrice du projet de mode zéro déchet Milan AV-JC, il est également nécessaire d’imaginer une meilleure

« POUR DONNER UN USAGE SUPÉRIEUR À UN MATÉRIAU DÉSUET, ON Y MET DU TEMPS, DU SAVOIR ET DE LA CRÉATIVITÉ »